Sam Karpienia, chanteur et joueur de mandole, co-fondateur du fameux groupe Dupain (qui vient de sortir son dernier album "Sorga", voir post ci-dessous), s’inscrit, à partir d’une approche contemporaine, dans la tradition lyrique de la poésie courtoise des troubadours occitans. Ulaş Özdemir, chanteur et joueur de bağlama, perpétue le chant des aşiks anatoliens, ces troubadours soufis itinérants de l’est de la Turquie. Les rythmes persans des percussions de Bijan Chemirani viennent croiser avec finesse le chant de ces nouveaux poètes. La voix éraillée et profonde de Sam Karpienia, et, celle douce et intime, d’Ulaş Özdemir révèlent une poésie vivante, chronique descriptive, critique et engagée.  Les trois musiciens règnent désormais sur un espace d’explorations libres et spontanées, un univers méditerranéen d’où surgit volontiers l’inattendu.

Une musique rebelle, puissante et subtile, à la musculature affirmée et aux ondulations prononcées.

 

Forabandit - Tafori

Forabandit - Keywan