Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2014

vendredisque #98

 

vendredisque #98.jpg
Marie Laforêt

 

Dans ses rêves les plus fous, mon père était très amoureux de Marie Laforêt, je le soupçonne d'avoir
épousé une superbe fille aux yeux verts un peu à cause de ça, ma mère...

 

 

Pauline Anna Strom - Teak Carvings  (Trans-Millenia Consort - 1982)
Lee Marvin - I was born under a wandering star  (La Kermesse de l'Ouest OST - 1969)
Mirel Wagner - What Love Looks Like  (When The Cellar Children See The Light Of Day - 2014)
Rodolphe Burger - Rattlesnake  (No Sport - 2008)
Magique Spencer et son gros Pouvoir du Rêve - J'aimerai tellement te Faire (version sans capote)  (L'album de Magique Spencer et son gros Pouvoir du Rêve - 2012) 
The Wiseguys - Cowboy'78  (The Antidote - 1998)  C'est pas nouveau dans notre discothèque, mais c'est toujours aussi bon ! 
Eshol Pamtais - Lo is hele  (Je respire très peu, merci - 2013) 
Lindigo - Joanes  (Maloya Power - 2011)
René Aubry - Rasta la Vista  (Refuges - 2011)  
Marie Laforêt - El Polo  (45T - 1968)
Maria Bethania - Ye-Mele  (Maria Bethania - 1969)
Orange Blossom - Ya Sidi  (Under The Shade of Violets - 2014)
O'Death - All is Light  (Out Of Hands We Go - 2014)  
Marie La fotêt - Siffle, siffle ma fille  (45T - 1966)   A ma mère, à ma fille...
Marc Perrone - De Dame et d'Homme  (Les p'tites chansons de Marc Perrone - 2011)

 

 

 

Commentaires

Lorsque l'on plonge dans l'univers de l'ePop il faut être dans un état un peu particulier, dans les brumes fraîches d'une matinée où l'esprit n'est pas encore effervescent, électrisé..c'est comme ça que je voyage le mieux sur ton blog lumineux !
Bordel, quel beau 'dredisque ! Marvin, Aubry et Burger (alias Kat Onoma) là, c'est la cerise sur ce spacecake :) Merciiiiiii...

Tiens, en passant, le blog du gérant (entre autre) du Red Bull Studio, bien éclectique, plutôt électro mais pas trop.
http://www.alainfinkielkrautrock.com/

Écrit par : Acton | 18/10/2014

Répondre à ce commentaire

Ton approche concernant l'univers de e-pop est toujours très juste. Ce que représente le vendredisque : un "way out", un bon antidote en tout cas... Je peux me permettre quelques pirouettes, enfin cela reste très sage, rien de nouveau sous le soleil ;-)
Pour Rodolphe Burger et René Aubry rien à ajouter, simplement merci d'avoir mis le doigt dessus. Pour Lee Marvin, il y a plus derrière, une certaine nostalgie m'anime, comme assez souvent d'ailleurs, on aura pu le constater. Ma mère était une passionnée du western américain, et passionnée est un mot bien faible. Chez nous trainait une multitude de 33T des musiques de western, et au milieu de tout ça tu trouvais aussi les disques de chants révolutionnaires, puis Ferrat, Brel et biensûr les quelques galettes de belles chanteuses pour mon père. Tu peux imaginer dans quelle marmite et à quelle sauce j'ai été cuisinée. Qu'est-ce tu veux les vieilles casseroles on les traîne toute sa vie :) On ne peut pas renier son patrimoine familial...
alainfinkielkrautrock je connais ;-)
Bon we !

Écrit par : POP | 18/10/2014

Sorry for late reply !
...Pour le lien Finkiel&co, comment dire, ça ne m'étonne pas vraiment, :) subtile curieuse.
Quant à l'environnement musical, je me suis demandé si il déteignait vraiment, un peu, oui mais cette fringale est vraiment propre à chacun, chacune.
Ze sempiternel débat entre l'inné et l'acquis. Bon, là, je m'égare ! :)
Bon WE, sun, son, que du bon.

Écrit par : Acton | 24/10/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.