Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2011

vendredisque #50

 

vendredisque #50.jpgManspace by Alec Allinson, Beverly Allinson, and John McInnes, 1973

 

The Chakachas - Jungle Fever  (Jungle Fever - 1972)   On se calme  !!
Boomer & Travis - Foul Owl on the Prowl  (In The Heat Of The Night OST by Quincy Jones - 1967)
The Katzenjammers - Cars  (Panatics LP - 1980)
Sexteto Tabalá de Palenque - Maria Palo  (Con Un Solo Pie - 2010)
Sister Irene O'Connor - Fire  (Fire of God's Love - 1973)
Nancy Sinatra & Lee Hazlewood - Some Velvet Morning  (Nancy & Lee - 1968)
Jack DeJohnette & Foday Musa Suso - Ocean Wave  (Music From The Hearts Of The Masters - 2005)
Kiran Ahluwalia - Mustt Mustt (Feat. Tinariwen)  (Aam Zameen : Common Ground - 2011)
Alash Ensemble - The Reinder Herder's Song  (Buura - 2011)
Slow Joe & The Ginger Accident - Long Long Walk  (Sunny Side Up - 2011)
Michael Kiwanuka - Home Again  (Home Again EP - janvier 2012)  Album pour mars 2012
Darondo - Listen To My Song  (Listen to my Song (The Music City Sessions) - 2011)



Commentaires

C'est amusant, à chaque fois que j'arrive ici j'ai des yeux (enfin..l'ouïe mais ça sonne moins bien) pétillants!
Eclectisme redoutable tout ça! J'ai cru un instant que Curtis Mayfield était revenu sous Darondo et Julian Baer avait pris Nevchehirlian comme nom de plume! :)
MerciMerciMerci

Écrit par : Acton | 03/12/2011

Répondre à ce commentaire

Plutôt flatteur pour Darondo de le comparer à Curtis Mayfield. Je tente parfois de calmer mes ardeurs d'achat de vinyles, je n'ai pu m'y résoudre concernant les maxis de Kiwanuka et l'album de Darondo tout dernièrement que j'aime beaucoup. J'avais déjà publié un titre dans le vendredisque #44. Par contre je ne connais pas Julien Baer, tu attises ma curiosité. L'association des textes de Prévert et la musique de Nevchehirlian, je suis très très émue par ça. Et quand j'écoute Confession Publique j'ai les boyaux qui se tordent. Même un peu plus de 30 ans après la disparition de Prévert, un disque très contemporain.

Écrit par : POP @ Acton | 03/12/2011

Répondre à ce commentaire

La fringale du vinyl, terrrrrible! :)
Pour Julien Baer voici une des plus marquantes à mon avis, en tout cas celle à laquelle j'avais pensé en écoutant Prévert parfumé au Nevchehirlian.

http://www.deezer.com/listen-2954558

Écrit par : Acton | 04/12/2011

Répondre à ce commentaire

OK je vois, je dirais juste que le chant de Fred Nevchehirlian est plus déclamé.
:)

Écrit par : POP @ Acton | 04/12/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.