Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2011

L'éditeur sex drug & rock'n'roll

 

dan.jpg

 

Les éditions 13e Note ont élé lancées en avril 2009, en même temps que la parution de "Régime Sec" de Dan Fante fils de John Fante. Nostalgigues de la Beat Generation et adeptes de la littérature qui percute vous êtes exactement là où il faut être dans cette jeune maison.

« Ombres bleuies par l'amour et déchirées par la dèche, groggy, terrifiées par leur reflet dans le miroir fêlé des chiottes d'un motel, au fond d'un verre de bourbon ou dans les yeux d'une pute carbonisée à la meth. » Voilà l'esprit de 13e Note ! Les auteurs publiés par cette boite d'éditions tels que Dan Fante ou Mark Safranko (Putain d'Olivia) ne prennent pas de gants : les mots sont là pour heurter, blesser, shooter, faire saigner, planer... Une poésie crue et mordante sous hallucination ou imbibée d'alcool. Il est vrai que les beatniks Burroughs, Kerouac, Ginsberg, Corso ont ouvert la voie avec cette plume réaliste et cette prose extrême tout comme leurs dissidents Bukowski, J. Fante, H. Miller, Egolf, Rheinhart, Wojnarowicz, mais la relève est assurée par cette nouvelle génération qui n'a rien à leur envier.

Quelques mots sur "Régime Sec" par qui tout à commencé ou d'un taxi driver version californienne. Traduit en français au poil de cul près pour rester dans le ton par le grand Ô combien excellent Léon Mercadet que j'estime profondément. Ce recueil est composé de huit nouvelles allumées, décapantes, dans lesquelles Dan, chauffeur de taxi à L.A (qui l'a vraiment été) trimballe des clients déglingués, des clientes lascives et nous entraîne à la découverte des bas fonds nauséeux d'une cité aux anges déchus et éclectiques qu'il décrit avec une justesse acide et acérée. Spleens alcoolisés, répliques lapidaires, délires intempestifs... Pas facile d'être le fils de, mais Dan Fante est bien le digne fiston de son paternel. L'ouvrage lui est dédicasssé d'ailleurs : A mon Père John Fante - Merci, fils de pute sublime.

Après tout cela, est-il nécessaire de vous recommander un passage obligé chez 13e Note et vous laisser aller à cette ligne éditoriale pour le moins alléchante avec un format et des couvertures Noir & Blanc très attrayantes comme vous pourez le constater : Régime Sec, Putain d'Olivia, Bons baisers de la grosse barmaid, Limousines blanches et blondes platines, etc

 

regimesec.jpgputaindolivia.jpg

bonsbaisers.jpgCOUV_SUPERBAD_site.jpg

limousines_blanches.jpgspeed.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.