Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2010

Uncle Jim | Superstars Of Greenwich Meantime (2005)

 

 

725041.jpg

 

Quelques notes de guitare jazzy, la cigarette est allumée, et une voix rouillée proclame : "This is your Uncle Jim speakin'... fellas". Uncle Jim est le projet solo de Alan Bishop des Sun City Girls. Cet album nous sert 40 minutes verbales, de fanfaronnades grincheuses, de commentaires sociaux rancuniers et de stand-up dadaïstes. Uncle Jim joue avec la langue anglaise, vous remarquerez la répétition du mot fellas (les gars) en fin de phrases, comme un signe de ponctuation. Dénigrement, menaces, incantations, un mélange de mutisme sophistiqué à la Lenny Bruce, d'agressions comiques à la Rudy Ray Moore, et de langage cru, explicite et obscène à la Ginsberg. Certes ces vomissements biliaires sur le monde, cette poésie à la vulgarité inégalée n'est pas pour tout le monde mais hilarante, et s'il y a quelque chose de cohérent à retenir dans ce disque où le dynamisme, la froideur, l'ambiguïté et l'exaspérance sont brillants, c'est que justement la cohérence équivaut à la lâcheté.

Avec tant de place à la grandeur, il est surprenant que la pièce soit vide...

Et comme disait Uncle Jim "When I die I'm coming back"


Uncle Jim - Liberties

Uncle Jim - Graduation Day

Uncle Jim - Flashback

 

Les commentaires sont fermés.